Actualités de l'association de défense des victimes du Médiator et de l'Isoméride (AVIM)

Premier procès du Mediator : citation directe pour tromperie contre le laboratoire Servier

AVIM, lundi 09 mai 2012

Le Docteur D.M. COURTOIS sera aux côtés d'une cinquantaine de victimes, adhérentes de l'AVIM, qui se sont portées parties civiles au procès pour tromperie qui débute lundi 14 mai, au Tribunal Correctionnel de Nanterre.


Il est reproché aux Laboratoires SERVIER un acte de  tromperie aggravée concernant le Médiator .


En effet, les Laboratoires SERVIER connaissaient parfaitement les effets secondaires graves de l'Isoméride et du Pondéral, deux médicaments de SERVIER, retirés du marché pour des raisons de sécurité, en 1997.


Ces deux médicaments et le Mediator contiennent du BENFLUOREX et SERVIER savait que cette molécule est toxique depuis 1993.


SERVIER a donc caché, volontairement, une information importante et c'est ainsi rendu coupable de  tromperie aggravée  envers le corps médical, tous les patients et bien entendu les victimes.


Pour le Dr D.M. COURTOIS, ce procès est très important sur le plan moral et va adresser un signal fort envers toutes les victimes du Mediator :
 SERVIER n'est pas au dessus des lois et il va devoir assumer ses responsabilités devant le Tribunal Correctionnel de Nanterre .


En effet, c'est la premiere fois que les Laboratoires SERVIER vont devoir rendre des comptes dans le scandale du Mediator.


Ce premier procès n'est qu'un début, d'autres vont suivre, en particulier, sur le plan pénal pour homicides et blessures involontaires.


Tags: mediator, tromperie, avim, plainte, Docteur Dominique Courtois, médicament, laboratoires servier, Tribunal Correctionnel de Nanterre, TGI


Association de Victimes de l'Isoméride et du Mediator - Conditions Générales d'Utilisation © AVIM v2.9.7